Imprimer ce Page

COMMENT FINANCER SA FORMATION ?

  • LE DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION (DIF)

Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.
L’initiative d’utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en oeuvre du DIF requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation.
La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l’employeur selon des modalités particulières.
Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l’utiliser. S’il décide de ne pas l’utiliser, il ne peut pas demander de compensation financière à son employeur au titre des heures acquises et non utilisées.

PUBLIC CONCERNÉ 

– CDI
– CDD
– INTERMITTENTS DU SPECTACLE

PRISE EN CHARGE DE LA FORMATION

– Par l’employeur dans le cas des CDD ou CDI.
– Par l’AFDAS dans le cas des intermittents du spectacle.

  • LE CONGÉ INDIVIDUEL DE FORMATION (CIF)

Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix.
Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée.
Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).
Tout salarié, qui en remplit les conditions, peut accéder à un congé individuel de formation, quel que soit l’effectif de l’entreprise.

Le financement du congé individuel de formation est assuré par des organismes paritaires agréés par l’État. Il s’agit principalement des FONGECIF (Fonds de gestion du CIF, présents dans chaque région). Cependant, dans quelques secteurs professionnels (spectacle, agriculture, économie sociale…), ce sont les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés) de branche qui sont chargés du financement du CIF.
Ces organismes paritaires (FONGECIF ou OPCA) reçoivent à cette fin des contributions versées par les entreprises de 10 salariés ou plus. Ils peuvent par ailleurs bénéficier d’un financement complémentaire de l’État et de la région.

Tout salarié qui veut recourir au congé individuel de formation doit s’adresser, pour bénéficier d’une prise en charge financière, à l’organisme auprès duquel l’entreprise verse sa contribution.
Chaque organisme définit ses propres règles de procédure de demande de financement et de prise en charge du CIF : le salarié a donc intérêt à s’adresser le plus tôt possible au FONGECIF ou à l’OPCA pour disposer des renseignements nécessaires à la constitution de son dossier.

PRISE EN CHARGE DE LA FORMATION

Le FONGECIF ou l’OPCA sont susceptibles de prendre en charge, dans l’ordre de priorité :

– la rémunération
– le coût de la formation
– les frais de transport
– les frais d’hébergement

– PUBLIC CONCERNÉ

– CDI
– CDD
– INTERMITTENTS DU SPECTACLE (pour les formations supérieures à 105 heures)

 

Que faire si vous êtes demandeur d’ emploi, et que Pôle Emploi a refusé votre demande de financement ?

Votre Conseil Régional peut prendre en charge, partiellement ou totalement, vos frais de formation.
Renseignez vous auprès de votre conseil régional, afin de savoir à quelle type d’ aide vous pouvez prétendre ( Chèque Formation, Chèque 2ème chance…)

Le Fonds départemental d’aide aux jeunes.

Il s’adresse aux 18-25 ans en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle. Une aide financière peut être accordée par le Conseil général pour soutenir l’accès à l’emploi ou à la formation (aide au transport, aide à la subsistance, aide au logement, aides à l’équipement, aides aux frais de formation et aux frais pédagogiques…)

  • POLE EMPLOI

Si vous êtes demandeurs d’ emploi, contactez votre référent au sein de pôle emploi.

Que faire si vous êtes demandeur d’ emploi, et que Pôle Emploi a refusé votre demande de financement ?

Votre Conseil Régional peut prendre en charge, partiellement ou totalement, vos frais de formation.
Renseignez vous auprès de votre conseil régional, afin de savoir à quelle type d’ aide vous pouvez prétendre ( Chèque Formation, Chèque 2ème chance…)

Le Fonds départemental d’aide aux jeunes.

Il s’adresse aux 18-25 ans en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle. Une aide financière peut être accordée par le Conseil général pour soutenir l’accès à l’emploi ou à la formation (aide au transport, aide à la subsistance, aide au logement, aides à l’équipement, aides aux frais de formation et aux frais pédagogiques…)

 

  • FINANCEMENT PERSONNEL

Dans le cas d’ un financement par le stagiaire, celui-ci bénéficie du tarif réduit.De plus, nous proposons des facilités de paiement ( 2 à 10 fois sans frais selon la durée de la formation ).
Tous les chèques devront être remis à l’inscription.

Lien Permanent pour cet article : http://urbangroove.eu/WordPress3/?page_id=391